Sauce indienne au tamarin

Publié le par Virginie 83

Assalamu aleykoum, bonjour,

Pour ce 5 ème défi, ma petite Sofia m'a joué un drôle de tour mdr. Je lui ai même demandé si elle était en colère le jour où elle a choisi ce produit pour moi ptdrr !!

J'ai nommé la pâte de tamarin !?!?!! Heuuuuu oui Sofia, merci tu es bien mignonne mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir en faire ??? Puis je me suis souvenu presque immédiatement que j'avais déjà vu quelques recettes à base de cet ingrédient dans mon gros livre du monde qui contient pas mal de recettes indiennes. 

Donc ni une ni deux je l'ouvre,, je feuillette et je choisi finalement la sauce tamarin. 

C'est une sauce assez acide, je dirai même plutôt aigre et sucrée à la fois, mais Ô combien délicieuse ! Elle est parfaite pour accompagner tout ces délicieux mets indiens tel que les samossas, les pakoras ou bien les oinions bahjis. J'avoue que maintenant je l'associerai à chaque fois avec car l'ensemble se marie parfaitement.

 

Tout d'abord qu'est-ce que le tamarin?

Le tamarin (de l'arabe تمر هندي tamr hindiyy : datte indienne) est le fruit du tamarinier (Tamarindus indica). C'est un fruit tropical provenant d'Inde, sa présence est attestée dans l'île de La Réunion dès 1701, on le trouve aussi aux Antilles et en Afrique. Il est consommé un peu partout dans le monde et commercialisé en grandes surfaces. Il s'agit de gousses de couleur marron, qui sont remplies d'une pulpe renfermant de deux à quatre graines selon la longueur et forme de la gousse. La saveur de sa chair acidulée est appréciée. Il est consommé en jus, en pâte de fruits et est un ingrédient de la cuisine indienne. Il se rapproche beaucoup de la datte en terme de texture et de couleur, qui est très connue au maghreb et au moyen-orient. (source wikipédia )

Sauce indienne au tamarin

Le tamarin, fruit du tamarinier, présente aussi beaucoup de bienfaits

Propriétés médicinales du tamarin

UTILISATION INTERNE

  • Facilite le transit intestinal et améliore la digestion.
  • Carminatif et anti-infectieux, il intervient également dans les troubles intestinaux tels que ballonnements, flatulences et diarrhée.
  • Antiseptique, le tamarin apaise les troubles urinaires (notamment la cystite).
  • Pour les problèmes respiratoires, il est utilisé comme expectorant en cas de bronchite.
  • Grâce à ses antioxydants, il est également préconisé dans la prévention du vieillissement des cellules.

UTILISATION EXTERNE

  • Bactéricide, cicatrisant et antifongique, le tamarin est recommandé pour soigner différents problèmes cutanés : plaies, infections, dermatoses surinfectées.
  • En stomatologie, il soulage les personnes sujettes aux aphtes ou aux gingivites et est utile lors des poussées dentaires des nourrissons.
  • A utiliser aussi pour traiter les maux de gorge.
  • INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

    Constipation légère, infections des voies respiratoires, maux de gorge, douleurs buccales, infections cutanées (dermatoses, plaies), conjonctivite, inflammation des muqueuses, fièvre, diarrhée et coliques biliaires.

    AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

    Le jus de tamarin est également conseillé pour diminuer les nausées et les vomissements des femmes enceintes. Cette plante est également connue pour ses bienfaits contre l’ hypertension artérielle et l’asthénie. Source https://www.senegaldirect.com/tamarin-vertus-sante/

Ingrédients :

  • 50 g de pâte ou pulpe de tamarin
  • 20 cl d'eau
  • 1 c à café d'harissa maison ( facultatif )
  • 1/2 c à café de cumin
  • 1/2 c à café de gingembre
  • 1/2 c à café de garam massala
  • 2 c à soupe de cassonade
  • Sel et poivre

Préparation :

  • Faire chauffer l'eau puis laissez tremper la pâte de tamarin et l'harissa pendant au moins 20 mn.
  • Après ce temps écoulé, passez le tout dans une fine passoire et écrasez avec une fourchette pour en extraire un  maximum de pulpe.
  • Versez le tout dans une casserole avec la cassonade et toutes les épices puis mettre à cuire afin de faire réduire le jus et d'obtenir une sauce onctueuse.
Sauce indienne au tamarin Sauce indienne au tamarin
Sauce indienne au tamarin Sauce indienne au tamarin
Sauce indienne au tamarin
  • Voici les différents pays qui consomment cet ingrédient :

  • Brésil (forêt amazonienne) : se consomme tel quel, on casse la coque comme celle d'une cacahuète et l'on mange la chair éliminant les pépins gros et très durs.
  • Égypte : la pulpe est roulée en boules et séchée à l'air libre ; il est ensuite consommé en infusions froides, mélangé à des fleurs d'hibiscus.
  • Inde : ingrédient de massalas.
  • Maurice : ingrédient de chutneys (mangue verte, coriandre, menthe, etc.) et d'une sauce d'un poisson au curry. L'été, on peut l'apprécier en jus, écrasé avec du sucre de canne roux ou blond. Sa pulpe est aussi utilisée pour faire briller les ustensiles en cuivre.
  • Mexique et autres pays d'Amérique latine : ingrédient du tamarindo, une confiserie salée, acide et fortement pimentée.
  • Réunion : à la base de sirops, du rhum arrangé, des confiseries salées, acide et fortement pimentée ou encore du jus.
  • ThaïlandeCambodgeBirmanie : ingrédient de plusieurs plats et principalement de sauces piquantes. Le tamarin vendu en France est surtout thaïlandais. Il est aussi préparé comme une confiserie, roulé dans du sucre, du sel et de la poudre de piment (c'est sous cette forme qu'on le retrouve par exemple au Vietnam et en Nouvelle-Calédonie).
  • Antilles françaises : à la base de sirops, confitures ou punchs.
  • Sénégal : condiment, notamment avec les préparations à base de poisson, comme le thiéboudienne, souvent ajouté à la fin du plat avec un assaisonnement de jus de citron et de piment.
  • Niger, Burkina Faso et Mali : ingrédient d'un sirop. Pendant le Ramadan, il est utilisé dans une décoction composé d'oignon et d'ail, servi à la rupture de jeune pour lutter contre la dysenterie.
  • Mayotte : à la base de sirops et utilisé dans certain cas dans des plats. Le tamarin est mangé comme tel quel.
  • Iran : ingrédient de plusieurs plats, de poisson notamment.
  • Madagascar : ingrédient de jus ou de glace à l'eau.
  • Turquie : consommé en jus glacé nommé sorbet (Demirhindi şerbeti).

Commenter cet article

Sofia 11/05/2017 01:12

Wa 3alaykoum Salam..
Mdrrrr je savais que tu allais en faire de belles choses et regarde.. Avoues, ce n était pas un vrai piege je t assure j aime trop le tamarin surtout dans des plats asiat pad thai etc. ce n était pas un piege au contraire..

Virginie 83 12/05/2017 08:40

Selem ma jolie, je plaisante bien sûr ;-)
plein de bisous à toi